Découverte

Balcon potager ensoleillé… à Montpellier

Un brin de soleil et beaucoup de curiosité, c’est ce que l’on retrouve sur le balcon potager ensoleillé d’Hélène, montpelliéraine. Depuis plusieurs mois nous échangeons sur les trublions de nos petits balcons respectifs. Tout à commencer autour du radis, une plante « facile » à cultiver à condition d’avoir tiré la bonne pioche et la bonne variété (que ceux qui ont réussi à faire pousser les radis de 18 jours en 18 jours me donnent leur recette magique 🙂 ).

Et vous êtes de plus en plus nombreux à en faire de même et à vous lancer, ce qui me motive à partager avec vous cette passion en images, dessins et poésie. Je vous en remercie.

Pour l’heure, telles des petites abeilles qui viennent butiner, je vous invite à découvrir un petit balcon potager ensoleillé à Montpellier où Hélène y cultive la fève, une plante très utile au potager.

balcon potager ensoleillé à Montpellier

 

Qu’elle est votre plante préférée ?

Je les aime toutes, du moment qu’elles veulent bien pousser et me donner au moins un légume, une fleur ou un fruit ! Cependant, j’ai une tendresse particulière pour les marguerites, qu’elles soient sur mon balcon et sur les bords des chemins.

potager sur balcon à Montpellier

 

Pourquoi avez-vous choisi de faire pousser des fèves et dans quel contenant les faites-vous pousser ?

On m’avait dit que les fèves permettaient d’enrichir le sol pendant l’hiver et lui permettaient de recouvrer des forces après des cultures aussi gourmandes que les tomates.

De plus, on ne peut pas faire pousser énormément de choses en automne/hiver, à part des radis, des oignons ou des salades. Donc, même si je ne raffole pas des fèves, l’idée d’avoir des plantes sur le balcon en ces saisons me plaisait. J’en avais semé une dizaine.

potager sur balcon à Montpellier

Les fèves poussent sur le petit balcon potager ensoleillé d’Hélène

Ces plantes germent facilement et j’ai eu très peu de pertes. J’ai mis les plus robustes dans de grandes jardinières (45 cm de haut) avec les salades et les autres dans des contenants plus petits (15-20 cm de haut). Les plants se sont clairement trouvés à l’étroit dans les derniers. Je les ai replantés et prenant soin de ne pas casser la motte.

Et les plantes compagnes ?

Les fèves ont les mêmes compagnons que les haricots : aubergine, carotte, céleri, chou, épinard, fraisier, laitue, maïs, navet, pomme de terre, radis, soucis.
On a donc l’embarras du choix. J’avais juste de la place à côté des salades. Je n’ai pas testé avec les radis parce que je les cultive dans des jardinières trop peu profondes.

Quelles sont les périodes de semis et récolte ?

Il y a deux périodes pour semer les fèves :

  1. à l’automne (octobre-novembre)
  2. en février-avril

pour des récoltes respectivement :

  1. de décembre à février
  2. et en juillet.

J’ai semé en octobre et novembre. J’ai eu des fleurs mais elles ont subi l’attaque du puceron noir. Je ne compte donc pas sur les fèves pour me faire de la soupe 😉

Quel entretien particulier nécessite les fèves ?

D’après ce que j’ai lu, les fèves ne sont pas gourmandes en engrais, ni en eau. Elles préfèrent aussi les sols légers et pas trop humides. Plutôt rustiques, elles ne craignent pas grand-chose à part les pucerons noirs. Je crois bien qu’ils s’en sont pris aux fleurs de mes plants. J’ai été négligente : j’aurais pu m’en débarrasser avec des pulvérisation de liquide vaisselle dilué.

Avez-vous une astuce pour jardiner sans trop dépenser ?

Sans conteste, les boites de conserve.
C’est une découverte que j’ai fait l’été dernier (en partie, grâce à Mon p’tit balcon 😉 ). Je m’en sers pour suspendre les petites plantes fleuries. Ces dernières semaines, je les utilise aussi pour les semis d’hiver. Comme ceux-ci manquent généralement de lumière, j’’optimise en les faisant dans des gobelets placés dans des boites de conserve.

potager sur balcon à Montpellier

Accrochés à la fenêtre de la cuisine (exposition sud), ils profitent ainsi d’une luminosité maximale… et du radiateur placé juste en-dessous.

J’ai semé ainsi des tomates-cerises et des tomatillos. J’ai choisi des gobelets en carton plutôt qu’en plastique et j’ai l’impression que cela marche mieux. Enfin, pour hâter la germination, il suffit de coiffer le gobelet d’une demi-bouteille en plastique transparent. D’un diamètre inférieur au gobelet, elle va avoir un effet « serre » sans étouffer les plantules.

potager sur balcon à Montpellier

Silence, la laitue pousse chez Hélène

Pour info, quand les plantules manquent de lumière, elles sont tendance à faire pousser leurs tiges démesurément. Les spécialistes disent qu’elles « filent ». Cela m’arrive régulièrement puisque mon balcon est une loggia. Dans ce cas, on peut les repiquer plus profondément (je l’ai fait avec des salades) mais cela demande patience et minutie. Un véritable défi pour moi :).

 

Avez-vous des idées de recettes pour déguster les fèves ?

Oui, les donner à mes amis tunisiens qui savent les cuisiner à la perfection. Sinon, j’y penserai quand je verrai l’ombre d’une gousse.

semis et culture de la fève dans un potager sur balcon


 

>> Que cultivez-vous dans votre potager ? <<