Découverte

5 kiffs par semaine #7

Les 5 kiffs par semaine sont de retour. Les internets me réservent tous les jours de belles surprises qu’ils me tardent à chaque fois de partager avec vous

  1. Les complexes par Natacha Birds

Cette semaine, mon kiff numéro un est la vidéo de Natacha bird “Les complexes” (cliquez pour voir la vidéo). Dans un monde où l’image véhiculée par l’intermédiaire des réseaux sociaux nous dicte ce que doit être le beau, les images parfaites prennent une place démesurée, ce qui n’est pas pour faire du bien à nos complexes. Dans cette vidéo Natacha nous parle de ses complexes et de la façon dont elle est parvenue à les accepter, avec sa manière toujours aussi poétique de raconter les choses.

Je partage sa vision car, mis à part changer de corps, apprendre à vivre avec ce qui nous complexe est le meilleur moyen d’être heureux dans notre corps. Bien sûr, c’est une chose plus facile à dire qu’à faire à l’heure où les médias choisissent, de façon encore trop timide, d’afficher des mannequins qui sortent un chouille des canons de beauté.

Avec l’avènement du féminisme et du body positivism, les choses changent pas à pas. À ce sujet, j’aime beaucoup l’image véhiculée par la marque de culotte menstruelle THINX qui nous montrent des femmes avec des poils sur le bidou, des vergetures sur le derrière, des jambes framboise, des cicatrices dessinées, des marques de bronzage et de naissance tracées, soit des corps comme on en a chacune sous nos vêtements. En la matière ASOS n’est pas mal non plus car sur les fiches produits, on trouve des modèles de tous les horizons.

En attendant que les médias intègrent le principe d’identification dans leur stratégie de communication, la route est longue. Alors les vidéos qui décomplexent comme celle de Natacha méritent d’être largement diffusée.

Petite réflexion sur la représentation des complexes dans les pubs diffusées à la TV française : avez-vous déjà vu une femme poilue dans une pub pour l’épilation ? une peau sèche dans une pub pour des soins hydratants ? un visage acnéique dans une pub pour nettoyant visage spécial ?

Si vous avez des exemples ou contre exemples, n’hésitez pas à les partager en commentaires !

  1. Les pantones gourmands et culturels

Un peu par hasard, pour ne pas changer, j’ai découvert les pantones d’Isabelle Montan. Cette artiste s’est inspirée de la pop culture d’hier et surtout d’aujourd’hui pour créer une palette PANTOP de nuances et de références, basée sur les couleurs pantoneOn y retrouve la mythique couv de magazine avec Kim Kardashian ou encore une photo de Kanye West, légendée de la phrase “I feel like Pablo, expression que l’on retrouve aussi dans les chansons des MigosQue ce soit, la couleur, le cadrage ou la légende, ces images décrivent en quelques mots, l’histoire qui a fait de ces artiste, film et politicien des références de notre siècle.

 

pantone la casa de papel par Isabelle Montan

crédit : Isabelle Montan

 

pantone kim kardashian par Isabelle Montan

crédit : Isabelle Montan

 

pantone bordeaux harry potter par Isabelle Montan

crédit : Isabelle Montan

Et pour continuer sur les nuanciers, voici une découverte des plus gourmandes : le nuancier Pantone tart d’Émilie Guelpa (photographe et auteure du blog gourmand griottes) réalisé pour le magazine de food culture Fricote paru en 2012. Je n’ose pas imaginer tout le travail qui se cache derrière des shootings et créations comme celles-ci. Si vous aimez les photos colorées qui donnent l’eau à la bouche, je vous recommande vivement de vous abonner au compte Instagram d’Émilie et d’aller jeter un coup d’oeil à son blog.

 

pantone tart par Émilie Guelpa

crédit : Émilie Guelpa

  1. Les illusrations de Janice Sung

J’ai découvert les illustrations de Janice Sung sur Pinterest. Ses dessins sont sublimes. On dirait des photos avec un “petit” truc en plus. Les portraits qu’elle illustre sont très expressifs et véhiculent beaucoup de choses par le regard.

 

Les illusrations de Janice Sung

Compte Instagram de Janice Sung

  1. Inktober

 

Avez-vous déjà entendu parler du challenge Inktober ? Il a été lancé il y a quelques années : en octobre, les internautes sont invités à dessiner une illustration par jour, sur un thème donné. J’ai découvert ce challenge grâce à Léa et son blog Become a dinosaur. Son univers léger et fantastique est assez délicatSi vous avez envie de développer votre créativité et votre trait, comme on dit dans le domaine du dessin, essayez-vous à ce challenge.

Vous vous dites peut être que ce n’est pas pour vous ?
Détrompez-vous. On se prend vite au jeu. Le fait d’avoir des sujets “imposés” évite de se creuser trop le ciboulot à chercher de l’inspiration. Vous prendrez vite goût à votre petite illustration de la journée. Et si comme moi vous ne voyez pas le temps passé, ne vous imposez pas un rythme aussi soutenu qu’une illustration par jour. L’idée est de prendre plaisir à se lancer dans ce challenge. Si vous réalisez une illustration tous les 2 ou 3 jours, personne ne vous en voudra ;). 

  1. Le clip de Roméo Elvis et Angèle

Disclaimer : je ne suis pas du tout fan de cette chanson ! (et ces haussement d’épaules on en parle ?!)

Mais ce clip (cliquez sur le lien pour voir la vidéo) est une pépite. Les premières notes nous plongent dans un décor de film de Noël post-repas, dans la maison de famille. On y retrouve, Roméo Elvis et sa sœur Angèle, deux artistes belges, dans une scène pleine de petits détails et de couleurs vives qui s’associent plutôt bien.

Le clip a l’air d’avoir été tournée à une période chaude de l’année, alors tourner en combi de ski, c’est une prouesse artistique avec Roméo qui finit par tomber le haut à la fin du clip. Sorti le 5 octobre, la vidéo comptabilise déjà 5 millions de vues sur Youtube. Qu’attendez-vous pour faire grimper le compteur ?


C’est tout pour cette semaine, si vous les avez raté, voici les découvertes
de la semaine 4, semaine 5 et semaine 6. En attendant les prochains kiffs de la semaine,
j’ai hâte de connaître et de lire vos découvertes en commentaires.