Découverte

5 kiffs par semaine #8

Parce qu’en cas de blues, on oublie vite les petits plaisirs du quotidien, la liste des 5 kiffs de la semaine est de retour avec du podcast, de la musique et du jardinage !

Le podcast d’Eleonore Bridge, une entrepreneuse aguerri en pull pilou*

*terme qui désigne un pull chaud et confortable en dépit de l’aspect fashion

Si vous faites partie de la team flemmard, levez les bras en l’air (sauf si vous avez vraiment la flemme) et sinon, filez suivre le blog d’Eleonore Bridge. Quand j’ai commencé à lire ses articles je me suis entièrement reconnue. Elle y donne tout plein d’astuces pour organiser son quotidien sans se prendre le chou ni changer ses habitudes. J’ai d’ailleurs appliqué l’un de ses conseils pour le rangement, à savoir ranger les choses là où elles tombent naturellement, voici l’article en question. Et récemment, j’ai découvert son podcast sur l’entrepreneuriat. Comme je vous le disais dans les 5 kiffs par semaine #5, je ne suis pas très fan des podcasts qui ne parlent que de success story. Je préfère les récits plus en lien à la réalité et avec celui-ci on est en plein dedans.

Les couchers de soleil de l’automne

Ce kiff pourrait être dans la liste chaque semaine. Tous les jours ou presque, je sors mon appareil photo pour immortaliser des couchers de soleil tous plus beaux les uns que les autres. Il y a quelques semaines, pour ne pas rater cette vue j’avais même installée une application qui indiquait les golden hour, c’est à dire le moment où le ciel est doré et le soleil entrain de se coucher. Mais en ce moment j’essaie de faire le tri dans mes applications mobiles, alors elle a vite été désinstallée car pas indispensable au quotidien.

 

coucher de seleil, photo graphie golden hour, ciel dégradé, orange, rose, bleu

crédit : Mon petit balcon

Love song

Cette semaine, niveau musique, le titre de Nehuda Même d’aussi loin, ex-candidate de téléréalité, a rejoint ma playlist. Cette femme a une voix sublime et je ne me lasse pas d’écouter ce son en boucle (et oui, j’ai suivi les épisodes de téléralité dans lesquelles elle est passée, dites-moi que je ne suis pas la seule à regarder ce genre de chose ?).

 

Ma semaine happy detox*

(*livre offert par les éditions eyrolles)

À chaque changement de saison, j’aime bien faire une détox pour reposer un peu mon système digestif et faire le propre, un peu comme un ménage de printemps. Lorsque les éditions eyrolles m’ont proposé de recevoir le nouveau livre d’Anne Gasguier, la rédac chef de féminin bio, j’étais ravie d’avoir cet ouvrage en ma possession pour m’accompagner dans ce rituel saisonnier. J’ai commencé les détoxs et périodes de jeûne il y a 2 ans et ça fait un bien fou de sentir son système digestif “au repos”. À ce sujet, je vous parlerai bientôt d’un livre de recettes que j’ai acheté spécial programme FODMAPEt concernant le livre happy detox, au départ, en le lisant j’étais assez septique mais au moment de préparer les différents repas, j’ai été agréablement surprise. Après chaque repas, j’étais bien calée et je n’avais pas envie de grigonter. Et niveau budget c’est clairement plus rentable de faire sa propre détox que d’acheter des repas déjà tout fait. J’en ai donc eu pour environ 40 € pour une semaine de fruits, légumes, féculents et fromage (mes courses étaient bio à 85% pour 21 repas et 7 collations).

 

avis mes 7 livres happy detox, anne ghesquière, éditions eyrolles

crédit : mon petit balcon

Plant a garden make the soil great again

 

Je me souviens encore du jour où j’ai parlé “d’agriculture urbaine” à mes proches. Ils m’ont regardé avec des gros yeux car il y a encore 4-5 ans, en France on avait presque jamais entendu ce terme que nous vient de “nos voisins” du Canada.
Aujourd’hui, ça a bien changé. Je pense que ce terme ne vous est pas inconnu et qu’il y a peut être un jardin partagé, une ferme urbaine ou un groupe d’incroyables comestibles près de chez vous ?
Avant le développement de l’agriculture en ville, il y avait plusieurs mouvements de ce type qui se sont développés après les guerres pour permettre aux familles d’ouvriers de se nourrir et d’être autosuffisantes. C’était le cas des victory garden (USA) ou Schrebergarten (Allemagne).
Et cette semaine, je suis tombée sur une vidéo qui mériterait d’avoir un équivalent français car elle donne envie de mettre les mains dans la terre tout en faisant la promotion de la permaculture. Cette vidéo m’a l’air un brin politique (make america green again) mais le message mérite d’être diffusé au plus grand nombre.


Et si cette dernière vidéo vous a motivé, en attenant les prochaines kiffs de la semaine,
voici quelques conseils pour réaliser vos semis d’automne au potager.